entete

Le Syndicat à la Fête de la Montagne Limousine 2022

Le Syndicat sera présent à la Fête de la Montagne Limousine à Felletin, les 23, 24 et 25 septembre prochains avec et aux côtés de tous les habitants et habitantes qui font vivre cette fête depuis sa première édition en 2015.

Un barnum du syndicat présentera l’activité des différents groupes de travail et de nombreux stands de groupes et organisations ami.e.s et hébergera des discussions et des débats. On pourra aussi y trouver des exemplaires du numéro 0 du tout nouveau journal du Syndicat.

Les tables rondes et assemblées portées par le Syndicat:

Samedi 24 septembre

16h Barnum du syndicat, place Monthioux: Présentation du projet de nouvelle structure d’accueil pour les exilé.e.s sur la Montagne Limousine (OACAS) par le groupe Exilé.e.s et 9 structures de solidarité du territoire.

16h place Courtiaud: Assemblée publique sur la ressource en eau: L’eau nous manque déjà: quel partage de la ressource en eau? A partir d’un état des lieux des effets du réchauffement climatique sur le bassin versant de la Vienne (et de ses affluents) et des mesures mises en place par différents acteurs institutionnels ou associatifs, nous débatterons de la place des habitants et habitantes dans la défense des rivières et d’un juste partage de la ressource en eau. (groupe eau et invités).

18h30 Barnum du syndicat, place Monthioux: Pas une bassine de plus! A l’invitation du groupe eau du Syndicat, le collectif « Bassines non merci! » des Deux-Sèvres et du Marais Poitevin, ainsi que des participant.e.s au mouvement de lutte des « Soulèvements de la terre », viendront nous raconter la lutte exemplaire contre l’accaparement de l’eau par l’agro-industrie. Il sera notamment question de la prochaine phase de lutte contre la généralisation de ce système de retenues d’eau pour l’irrigation des cultures intensives.

Dimanche 25 septembre

10h Forum, place Courtiaud: Faire face à la crise foncière: un paysan sur deux part à la retraite dans moins de 10 ans, comment s’organiser contre l’accaparement des terres, quel modèle agricole pour la Montagne? Cette question est en passe de devenir une priorité absolue des années qui viennent avec un grand nombre d’agriculteurs et agricultrices qui vont partir à la retraite sans tarder avec peu de repreneurs, repreneuses en vue. Nous voudrions oeuvrer à une stratégie commune et à la construction d’outils efficaces pour faciliter des installations nombreuses, dans un souci à la fois de maintenir le tissu social rural, d’appuyer une rupture sociale et écologique et de prévenir les stratégies d’accaparement par les investisseurs de la sylviculture industrielle, du photovoltaïque ou de l’agro-industrie.

17h Forum, Place Courtiaud, Plénière de fin de la Fête de la Montagne Limousine: « Fin de l’abondance, fin de l’insouciance? Prendre en main nos conditions d’existence ». La traditionnelle plénière de fin de la fête permettra sur les débats marquants de la fête et de lancer des pistes communes pour l’année à venir.

Le programme complet des festivités de cette année.


Le Syndicat en séminaire

Samedi et dimanche 2 et 3 avril 2022, une grosse vingtaine de personnes engagées dans le Syndicat se sont réunies pendant deux jours pour partager un bilan des activités du Syndicat depuis un an et réfléchir aux améliorations à apporter à son fonctionnement.
Elles ont pu constater que la vitalité de certains groupes de travail était grande, que des actions concrètes et réelles sont mises en place mais qu’il manquait sans doute des lieux plus transversaux pour faire circuler l’information et échanger ensemble, les assemblées plénières du second vendredi du mois n’étant peut-être pas le meilleur lieu pour cela (d’autant qu’il y avait peu de participants aux dernières assemblées). Au cours de ce week-end, les personnes présentes ont également établi une sorte de rapport d’activités du Syndicat et reprécisé les orientations phares du Syndicat pour la et les prochaines années. Un document est en cours de rédaction pour présenter tout cela lors d’une prochaine assemblée. Le temps de finir ce travail, il a été décidé d’annuler le plénière du syndicat initialement prévue le vendredi 11 avril et de fixer la suivante au vendredi 3 juin.

Plénière-banquet vendredi 3 juin 2022 à 18 h

La prochaine plénière sera une assemblée extraordinaire qui débutera à 18 h le vendredi 3 juin. Ce sera aussi une plénière-banquet puisqu’au-delà de présenter des propositions pour le fonctionnement du Syndicat dans les mois à venir et de discuter les orientations travaillées lors du séminaire, ce sera l’occasion pour les différents groupes de se rencontrer autour d’une grande tablée !
Le lieu sera communiqué dans une prochaine lettre. Un groupe de suivi est chargé de préparer cette plénière.

Camp d’été 29, 30 et 31 juillet

Le Syndicat organise un camp d’été fin juillet (lieu à déterminer) comme il l’a fait en 2019 et 2020. Notez bien ces trois jours qui seront l’occasion de rencontrer de nombreuses personnes investies ou non dans le Syndicat, de la Montagne limousine et d’ailleurs.

Le groupe mobilité fait le point sur les transports

Épaulé depuis mars par une personne salariée sur une mission de six mois, le groupe mobilité organise mercredi 20 avril une réunion de travail avec des représentants des collectivités locales qui travaillent également sur la question des déplacements sur la Montagne. Si vous pensez que votre maire ou d’autres élus de votre secteur pourrait être intéressé pour participer à cette réunion, envoyez-nous ses coordonnées afin que nous puissions le contacter et l’y inviter : mobilite@syndicat-montagne.org
En savoir plus sur l’état d’avancement des travaux du groupe : cliquez ici.

Contre les Méga-bassines!

Pour un printemps Maraîchin!

Un ou des bus partiront du Limousin pour se rendre au printemps maraîchin inscrivez-vous! (lien framaform)

Du 25 au 27 mars prochains aura lieu la prochaine étape de la lutte salutaire contre l’accaparement de la ressource en eau par une poignée d’agro-industriels. Ces mêmes agro-industriels qui ont déjà réduit une des plus grandes et plus riches zones humides d’Europe à peau de chagrin en l’espace d’une génération. Un souffle s’est levé, il est temps de mettre un terme à cette folie vertigineuse. Des ami.es des collectifs Bassines Non Merci! des Deux-Sèvres et de la Vienne se joindront à nous pour nous partager l’histoire et l’actualité de cette lutte qui nous concerne toutes et tous au premier chef. La bataille de l’eau commence maintenant!

voici le programme détaillé du week-end du 25/26/27 mars
pour un printemps maraîchin contre les « méga-bassines ». Nous vous invitons à le rediffuser largement dans vos réseaux.   Avec le temps majeur de la grande manifestation du samedi 26 mars
mais aussi 3 jours de fêtes, assemblées, spectacles, randos à La Rochénard (79) en bordure du marais poitevin   A l’appel de Bassines Non Merci, la Confédération paysanne, les Soulèvements de la Terre et Attac France
 

L’appel complet à se mobiliser pour mettre fin aux chantiers de méga-bassines :
https://lessoulevementsdelaterre.org/blog/un-printemps-maraichin-contre-les-megabassines

Dans le sillage des coups d’éclat de l’automne dernier, vous êtes invité.e.s à ressortir vos plus beaux parapluies, à enfiler à nouveau vos plus beaux bleus de travail, à prendre jeunes arbres à repiquer, outils et à venir en nombre les 25-26-27 mars 2022 à la Rochénard (79) pour prendre part à :   – un week-end de manifestations populaires, accompagnées de gestes de désobéissance civile, pour mettre un coup d’arrêt aux projets de « méga-bassines » ;- un week-end d’échanges autour de nos usages de l’eau et nos pratiques paysannes pour construire ensemble des manières socialement et écologiquement justes d’habiter les bassins versants ;- un week-end pour créer, danser et danser encore, contre les « méga-bassines », l’agro-industrie et son monde.

# Dès Jeudi – La Rochénard :

19h – Forum international de l’eau – visio et échanges en direct depuis la Rochénard   Vendredi – La Rochénard :20h – Repas assurés par la coordination des Réseaux de Ravitaillement des Luttes   21h – Bal/concert d’accueil avec Las Gabachas de la Cumbia(cumbia féminine)etLes Tabanards (satires et bal de 12)

# Samedi – La Rochénard

9h – Randonnées pédagogiques et visites insolites du château d’eau – Musique avec La Fausse Cie- pochoir et sérigraphie /// A partir de 12h – Lieu à préciser – Prises de paroles – pique-nique tiré du sac – restauration et buvette complémentaires ///Repas puis manif en musique et spectacles avec la fanfare sociale, Basstong (electrotongue), les poulets crus (satire policière), L’Essoreuse (danse buto) /// 14h – Départ de la MANIFESTATION – Ramenez vos bleus de travail, petits arbres à repiquer, outils de plantation et instruments de musique ! ///19h – banquet paysan- cantines solidaires  – stand – sérigraphies – jeux en bois –    Sur le champ – La Bulle Craque (fanfare) Minimum Fanfare (itou)   Scène 1 –  Concerts avec  Sidi wacho(hip-hop-electro-cumbia)Cigany mowhak(balkanik fiesta punk)D-Frak (duo électrico-poéique de la famille Walili) – Hero Echo (rap féministe) – Cordes sensibles (rock fusion)   Scènes 2 – Mixs avec le Souk system’(électro – trap – décalé – polyrythmies…)

# Dimanche – La Rochénard

A partir de 10h et au long de la journée : Randonnées pédagogiques- Marché paysan — stands – jeux en bois – sérigraphie – visites insolites du château d’eau – graff – spectacles avec l’agit théâtre (11h « nous étions debout et nous le savions pas »), la Fausse compagnie..Poésie avec Eniah oésie,etc..9h – Assembléedes rivières : vers la constitution et la coordination de comités de défense de l’eau ? (avec des interventions – à confirmer – de collectifs de Vittel, de la Clusaz, des Gammares, de Loire Vienne Zéro Nucléaire, des Soulèvements de la mer, de la Coordination Eau Île de France, …) Construire EAUtrement ! 

14h – AssembléeHabiter et cultiver les bassins versants : comment porter de nouveaux modèles agricoles et de partage de l’eau ? (avec l’intervention de collectifs et de syndicats paysans, d’habitants.es du Marais poitevin et d’ailleurs, de naturalistes et scientifiques, …)    Camping sur place dès le vendredi soirPour plus d’infos :
  Les Soulèvements de la Terre https://lessoulevementsdelaterre.org/

Suivez nous / Follow us:
Facebook / Instagram / Twitter

APPEL


Le Marais poitevin assiste, ces dernières années, au réveil d’un combat vital autour de l’eau.   Sur ce territoire humide remarquable, l’agro-industrie a décidé de lancer une vaste entreprise d’accaparement de l’eau au détriment de la qualité et du partage de ce bien commun. Avec le soutien actif de l’État, des dizaines de « méga-bassines » menacent d’être construites !   Ces ouvrages de stockage hydraulique massif ont pour but de maintenir coûte que coûte l’irrigation intensive de monocultures destinées, pour l’essentiel, à alimenter la spéculation sur les marchés internationaux et les usines de méthanisation.   Financée avec de l’argent public, c’est la solution catastrophique soutenue par Macron et son gouvernement pour sauver un mode de production agricole destructeur, dopé aux pesticides, face au changement climatique et ses sécheresses.   Malgré les alertes, les travaux ont commencé l’automne dernier sur le territoire du Mignon, au sud du Marais poitevin. En réaction, nous étions des centaines, le 22 septembre, à converger pour entraver la construction de la « méga-bassine » de Mauzé et faire valoir l’existence d’alternatives. Puis, nous étions des milliers, le 6 novembre, pour la prise et le démontage de la bassine illégale de Cramchaban.   La résistance à ce projet résonne désormais au-delà du territoire des deux Sèvres. Nous sommes de plus en plus nombreux.ses à prendre la mesure de la dangerosité de cette opération d’accaparement et du risque de sa généralisation.   Avec l’échec des pseudo-concertations sous forme de « Protocoles » et le recours aux dérogations, la collusion entre les agro-industriels, FNSEA en tête, et le gouvernement est aujourd’hui claire.   Les « méga-bassines » ne tiennent désormais plus qu’au nombre de gendarmes employés à les défendre. À nous, maintenant, de nous donner les moyens de préserver les rivières et l’agriculture paysanne, de stopper ces projets socialement et écologiquement injustes!

C’est pourquoi, Bassines Non Merci, la Confédération paysanne, et les Soulèvements de la Terre appellent à converger, à la veille des échéances électorales – présidentielles et législatives –, pour exiger l’arrêt des travaux, la mise en place d’un moratoire sur les projets de « méga-bassines », et remettre la question des usages de l’eau et des pratiques agricoles au cœur du débat public.

Dans le sillage des coups d’éclat de l’automne dernier, vous êtes invité.e.s à ressortir vos plus beaux parapluies, à enfiler à nouveau vos plus beaux bleus de travail, et à venir en nombre les 25-26-27 mars 2022 à la Rochénard (79) pour prendre part à :  

– un week-end de manifestations populaires, accompagnées de gestes de désobéissance civile, pour mettre un coup d’arrêt aux projets de « méga-bassines » ;- un week-end d’échanges autour de nos usages de l’eau et nos pratiques paysannes pour construire ensemble des manières socialement et écologiquement justes d’habiter les bassins versants ;- un week-end pour danser, et danser encore, contre les « méga-bassines », l’agro-industrie et son monde ;   Un grand week-end pour faire du printemps qui vient, un printemps maraîchin !

Construire nos luttes

Samedi 12 février 26 février 2022 à Faux-la-Montagne : arpentage de « Full spectrum resistance. Tome 1 : construire nos luttes », un ouvrage d’Aric McBay aux éditions Libre

Qu’est ce qu’un arpentage ?

L’arpentage est une technique qui permet en une journée de débroussailler collectivement un livre en se partageant sa lecture et en mettant en commun les connaissances et compréhensions ou perceptions de tous les participants. Cette méthode a pour objet d’expérimenter un travail coopératif et critique, d’encourager un processus d’auto-formation et de créer une culture commune autour d’un sujet.

Il n’est pas nécessaire d’avoir lu l’ouvrage avant de l’arpenter, il est même mieux de ne
pas l’avoir lu !

Présentation par l’éditeur

Full Spectrum Resistance d’Aric McBay est un manuel qui s’inspire des mouvements de Résistance les plus efficaces de l’histoire.

Ce livre en deux tomes montre en termes pratiques comment les mouvements s’organisent et réussissent. L’auteur et activiste chevronné, Aric McBay, nous donne accès aux précieux enseignements que nous ont légués des mouvements importants de l’Histoire. Des Suffragettes aux Black Panthers, de Nelson Mandela à Gay Liberation, McBay éclaire les chemins et les pièges sur lesquels les mouvements doivent naviguer, et les principes à respecter pour augmenter ses chances de réussite.

Le tome 1 dissèque les moyens nécessaires pour construire des mouvements et se battre dans le but de remporter des victoires, il explore comment les mouvements abordent la lutte politique, comment ils recrutent des membres et se structurent pour atteindre leurs objectifs sans oublier les moyens employés pour mettre en place une sécurité appropriée face à la répression.

Le tome 2 présente les actions et stratégies nécessaires pour faire advenir le changement, l’auteur nous explique comment les mouvements développent des capacités critiques (du renseignement à la logistique), et comment ils planifient et mènent des actions et des campagnes réussies.

Nous arpenterons tout ou partie du tome 1 ce samedi 12 février (changement de date) 26 février 2022.

Précisions sur le déroulement de la journée
Lieu du rendez-vous : Bourg de Faux la Montagne, lle lieu exact sera confirmé rapidement aux personnes inscrites.
Horaires :
9h30 à 17h (9h15 pour un café)
Repas : Au vu du contexte sanitaire actuel, merci d’amener votre repas ainsi que vos couverts assiettes etc. Nous vous demandons aussi d’amener vos boissons chaudes si besoin.
Tarifs : Participation libre au Syndicat de la montagne limousine
Inscription nécessaire par mail à arpentagemontagne@yahoo.com

Rencontres zapatistes

Du 17 au 21 octobre nous accueillerons un groupe d’Écoute et de Parole de 6 companer@s, venu.e.s en Europe pour transmettre l’histoire de leur lutte et découvrir nos façons de résister et de nous organiser.
Le souhait des zapatistes est de ne pas participer à de grands évènements publics et de privilégier des échanges avec des personnes investies dans les réalités locales. Nous tâcherons de respecter ce souhait. Le nôtre est de tout de même permettre aux très nombreuses personnes qui peuplent la montagne limousine et qui s’y organisent de participer à ces rencontres. Pour faciliter l’organisation, les réservations sont donc conseillées !

Le programme (mis à jour le 15 octobre)

Création d’un comité de soutien

après les arrestations du 15 juin à Gentioux et aux alentours de Limoges, dans le cadre de l’enquête sur l’incendie de l’émetteur des Cars (87)

Réunion publique mercredi 7 juillet à la salle des fêtes de Gentioux (23) à 19 h

Au-delà des faits reprochés aux personnes interpellé.e.s toujours présumées innocentes, cette opération a impacté de nombreuses autres personnes: ami.e.s, familles, différents réseaux militants ou associatifs limousins… Elle ressemble, comme en son temps l’ »affaire de Tarnac », à une vaste opération de renseignement et de mise sous pression des trop rares personnes qui agissent au quotidien, pour défendre une autre idée de ce que vivre veux dire, contre la dégradation des conditions de vie sur terre et les atteintes constantes à la dignité humaine.

L’ordonnance de placement sous contrôle judiciaire d’une des inculpées pour « association de malfaiteurs » stipule ainsi très sérieusement: « (…) les deux femmes partagent de nombreuses idéologies en lien avec le souci d’une préservation de la nature (notamment la forêt limousine), ou encore le refus de voir installer des équipements technologiques (compteurs Linky, 5G) » en guise de caractérisation de leur soi-disant parcours de « radicalisation ».

Parmi les effets secondaires de l’opération, nous apprenons que l’institutrice de Gentioux vient d’être suspendue par l’inspection académique en dépit de toute présomption d’innocence.

Par ailleurs, le parquet a déjà fait appel de la remise en liberté des deux autres personnes, avec une comparution prévue à Limoges le 15 juillet.

Ces opérations de police politique qui se caractérisent par une disproportion de moyens (nombre d’agents des forces de l’ordre, nombre de véhicules, nombre d’arrestations, de perquisitions, nombre d’écoutes et de balises, de moyens de police scientifique et technique…) visent autant à nous intimider toutes et tous qu’à punir d’éventuels contrevenants.

Cette opération demande donc une réponse collective pour signifier à la fois que nous voulons appuyer les personnes mises en examen pour leur assurer une juste défense et signifier que nous ne nous laisserons pas impressionner.

Lire l’appel intégral (PDF)

Accueil de la délégation zapatiste sur la montagne limousine (date à confirmer entre juillet et septembre 2021)

Nous avons lancé un appel à dons sur helloasso :

https://www.helloasso.com/associations/cantine/collectes/accueil-zapatistes-sur-la-montagne-limousine

À l’heure ou vous lisez ces lignes, « l’avant-garde de la délégation zapatiste qui envahira l’Europe » s’apprête à traverser l’océan à bord de la montaña pour venir à notre rencontre et  débarquera sur les rivages de l’Atlantique Nord aux alentours du 15 juin 2021. D’autres compañeras, compañeros, compañeroas rejoindront le continent européen par avion dans les semaines suivantes.

L’annonce de cette invasion a secoué une grande partie de l’Europe d’en bas à gauche. De nombreuses organisations et collectifs ont répondu à cet appel. Alors qu’on s’efforce aujourd’hui de nous faire croire qu’il n’y a de salut possible que dans le repli et la distance, nous répondons que la solution au problème mondial, c’est-à-dire à la destruction de la Vie, se trouve dans la rencontre et l’échange.

Une invitation a été portée depuis la montagne limousine pour accueillir l’ensemble de la délégation zapatiste (environ 150 personnes) afin de contribuer à propager « le virus de la résistance et de la rébellion ». Les obstacles aujourd’hui rencontrés par nos sœurs et nos frères mexicains sont nombreux (fermeture des frontières, demandes d’attestation d’hébergement pour l’obtention des visas, complications administratives diverses, mise en quarantaine éventuelle, etc), si bien que ni elles et eux, ni nous-mêmes, ne pouvons connaître les dates précises des visites. Nous nous préparons à les accueillir pour environ une semaine durant les mois de juillet, août ou septembre et malgré l’incertitude, nous devons commencer à organiser concrètement leur venue.

Pour que ces rencontres soient à la hauteur de la situation et de nos attentes, nous avons besoin de commencer à organiser concrètement leur venue et à récolter des fonds pour payer la nourriture de la délégation, les transports sur la Montagne Limousine et jusqu’à leur  régions suivante, et tous les frais annexes nécessaire au bon déroulement des rencontres.

Beaucoup d’argent est nécessaire pour ces frais et la logistique. Nous ne voulons pas que l’argent soit un frein à la réussite de ce voyage. Les dons simples et les ordres permanents pour ceux.celles qui le souhaiteraient sont les bienvenus.

Nous nous réjouissons de cette nouvelle initiative des zapatistes et appelons toutes les personnes, collectifs et organisations solidaires à soutenir, entre autres financièrement, cet événement historique.

Nous sommes également à la recherche de divers matériels. Voici ci-dessous des fiches à nous retourner si vous avez du matériel divers à prêter ou des places de couchages le temps des rencontres. Nous vous remercions déjà de votre contribution.

Les femmes du plateau

Le syndicat de la Montagne limousine

www.enlacezapatista.ezln.org

« Les peuples veulent » : rencontre internationale en ligne de celles et ceux qui, partout, se soulèvent…

« En lien avec toutes les expériences, tous les mouvements de par le monde qui oeuvrent dans le même sens… »

Déclaration constitutive du Syndicat de la Montagne Limousine, novembre 2019.

Le Syndicat de la Montagne Limousine participait en janvier dernier à une rencontre internationale numérique organisée par le collectif de la Cantine Syrienne de Montreuil qui cherche à favoriser les rencontres et les traductions entre différents foyers de lutte et soulèvements populaires à travers le monde. Ces rencontres, comme d’autres à venir, visent à inscrire notre action dans le cadre transfrontalier des luttes pour une vie digne et à cultiver les liens avec d’autres territoires et expériences populaires qui oeuvrent dans le même sens.

Les enregistrements de ces rencontres seront bientôt disponibles en podcasts.

15 janvier 2021

La Cantine Syrienne de Montreuil organise avec le soutien de Cerveaux non disponibles des rencontres internationalistes en ligne du 18 au 22 janvier, avec des activistes de Syrie, du Soudan, du Liban.

Si la crise sanitaire et sa gestion, comme les catastrophes écologiques successives, assombrissent chaque jour notre perception du futur, des rayons d’espoir percent malgré tout ce ciel gris et menaçant. Soudan, Algérie, Hong Kong, France, États Unis, Mali, Liban, Irak, Iran, Thaïlande, Biélorussie, Équateur, Haïti, Catalogne, Chili, Nigeria… On peine à dénombrer sans en oublier l’ensemble des soulèvements des deux dernières années.

Un désir de vie, de dignité et de justice parcourt villes et campagnes du monde entier. Malgré la répression, le courage des peuples qui se soulèvent défient partout le statu quo. Si l’on semble s’accorder que dans les quatre coins du monde « les peuples veulent la chute des régimes », bien rares sont les voix et les slogans qui évoquent ou défendent une vision de ce qui pourrait succéder ces chutes. La question de l’après reste bien souvent absente. Cette année le titre de notre rencontre s’arrête à trois mots sans que nous sachions si il faut les ponctuer d’un point d’interrogation ou d’exclamation.

Pendant plus d’un siècle, révolution rimait avec socialisme(s). Du Vietnam à l’Algérie en passant par Cuba ou le Burkina Faso, quand une insurrection éclatait, le communisme était disponible lorsqu’il s’agissait d’imaginer la suite. Que l’on s’en réjouisse ou non, on peut s’accorder pour dire que la situation a bien changé. Quelles propositions de transition ou de rupture réussissent encore à se frayer un passage au moment des soulèvements ? La démocratie libérale pour remplacer les régimes autoritaires ? Des assemblées constituantes pour transformer la démocratie libérale ? Quelles perspectives dessinent les révoltés de nos jours ?

C’est pour réfléchir à ces questions que nous avons souhaité inviter collectifs et individu.e.s du monde entier à participer à cette rencontre. Certain.e.s, après avoir assisté à l’écroulement de régimes ou à la libération de territoires entiers ont déjà entrevu cet instant d’après. D’autres, ne souhaitant pas attendre de tels moments, ont déjà commencé à construire des d’alternatives au système actuel. Les changements progressifs et locaux ne peuvent être opposés aux soulèvements. Au contraire, il nous faut souhaiter qu’en plus de se multiplier, les uns et les autres se nourrissent mutuellement.

À partir des pistes qui sont d’ores et déjà creusées ici et ailleurs, il est possible d’apercevoir des réponses communes et de dessiner des horizons qui traversent frontières et océans.

Discussions internationales en ligne de 18h30 à 20h30. Transmission en direct et enregistrement de podcast.

Programme

Lundi 18 janvier-18h30 : Les expériences d’auto-organisation au sein des conseils locaux en Syrie avec Yahia Hakoum chercheur et activiste.

Mardi 19 janvier-18h30 : Quelle alternative après la chute du régime en Tunisie et au Soudan ? Avec @WillisFromTunis et Mouna, militante féministe soudanaise.

Mercredi 20 janvier-18h30 : Constructions et interventions révolutionnaires, avant, pendant et après l’insurrection au Liban avec @Megaphone @Roula Seghaier et @Buzuruna Juzuruna.

Jeudi 21 janvier-18h30 : Communalisme et perspectives de victoire du Chili à la France avec Vitrina Dystopica et le Syndicat de le la Montagne Limousine

Vendredi 22 janvier-18h30 : Abolitionnismes (police-justice-prison), la construction matérielle et discursive d’une autre type de justice aux États-Unis. Avec Rustbelt Abolition Radio.

Pour suivre l’événement : https://www.facebook.com/events/850311105736370